Rechercher

Au-delà des bouffonneries de Marc Touati, la télévision ne doit pas spolier les Français


Le Kremlin-Bicêtre, le 21 mars 2016

Communiqué de presse n°7

Au-delà des bouffonneries de Marc Touati,

la télévision ne doit pas spolier les Français

Dans la grande saga des absurdités économiques et après les inepties de Nicolas Doze, qui incriminait gratuitement le rôle de l’État actionnaire dans les déboires d’Électricité De France (confère notre précédent communiqué), voilà désormais le tour de Marc Touati dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas avare en sottises. Discutant avec Jean-Luc Mélenchon dans l’émission C politique animée par Caroline Roux (le dimanche 13 mars 2016), Marc Touati affirme doctement : « dans un monde idéal, il y aurait plus de banque, Il y aurait plus de marché, etc. On a essayé, ça a duré 70 ans et ça s’appelle l’URSS. Il y a eu des millions de morts, ça c’est terminé par la faillite, ça ne fonctionne pas ».

Si Marc Touati, contrairement aux autres bonimenteurs peut se prévaloir d’une formation économique – bien que très largement orientée banque et finance (ce qui explique son incompétence sur l’histoire de l’URSS) – cela n’a pour effet que d’accroître le poids de sa responsabilité dans ses affirmations à l’emporte-pièce. Celles-ci n’ont qu’un but : réduire l’histoire de la planification à une rubrique nécrologique. Aux oubliettes les gigantesques progrès industriels qu’elle a permis allant « jusqu’à transformer un pays arriéré, en une puissance industrielle géante » (Alec Nove). Zappée également l’expérience planificatrice à la française qui orientait efficacement les grands investissements publics et fonctionnait comme « un réducteur d’incertitude » (Pierre Massé). Exit le comportement des entreprises multinationales qui poussent les principes de la planification à leur paroxysme pour échapper à la concurrence du marché (confère Galbraith). Passés sous silence les plans développés en Amérique latine. A écouter ce monsieur nous n’aurions pas d’autre voie que de se soumettre au bon vouloir des financiers et se résigner, pour les attirer, à toujours plus de « flexibilité ».

Mais après tout, pourquoi ne pas essayer l’ultra flexibilité que Monsieur Touati appelle de ses vœux ? Passons sur le fait que le capitalisme est un système économique particulièrement meurtrier. Soulignons plutôt que les résultats théoriques en économie vont quasiment tous dans le même sens : la flexibilité est synonyme de chaos. Elle rend les économies instables (pour une synthèse des études sur les effets de la flexibilité voir Bernard Guerrien (1989), Concurrence, flexibilité et stabilité, édition Economica). Plus prosaïquement, la flexibilité – qui permet aux patrons de se séparer de leur salarié sans autre forme de procès dès lors que l’activité se réduit – a un autre inconvénient : elle fait chuter la consommation. Ce qui amplifie la baisse de l’activité. La flexibilité qui se voudrait une réponse individualisée aux besoins des chefs d’entreprises est en réalité leur pire ennemi. L’effet collectif de cette mesure est désastreux : chacun licenciant les clients des autres. Les expériences insensées de flexibilité que nous propose de tenter Touati et consorts sont jugées théoriquement catastrophiques et paraissent empiriquement dénuées de bénéfices. On le constate depuis 30 ans. Elles ont par contre pour effet indéniable de détruire la vie familiale des gens.

Mais les propos tenus par Marc Touati soulèvent une question fondamentale sur le rôle des médias. Quand la télévision va-t-elle arrêter d’offrir une tribune permanente à la propagande des excités du libéralisme qui, sous couvert d’expertise, ne font que propager le catéchisme de la dérégulation ? Quand la télévision française va-t-elle cesser de mettre en scène des individus à l’argumentaire caricatural et organiser un véritable débat sur les alternatives économiques qui s’offrent aux citoyens ? Telle est la noble tâche qu’elle devrait s’assigner et que nous proposons à Caroline Roux de relever.

Le Conseil d'Administration

#MarcTouati #CPolitique #BernardGuerrien #Communiqué

24 vues
Nouvelle Planification Républicaine

Soutenez l'association !

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube