Rechercher

Terrorisme, retrouver le chemin de la cohérence


Le Kremlin-Bicêtre, le 15 novembre 2015

Comumuniqué de presse

Terrorisme et responsabilité politique.

La France doit retrouver le chemin de la cohérence.

Quelques mois après les attentats de Charlie Hebdo, la violence aveugle du terrorisme a de nouveau frappé, vendredi 13 novembre au soir, dans la capitale ainsi que dans sa proche banlieue. Nouvelle Planification Républicaine exprime ses condoléances, et sa plus vive compassion, aux familles des victimes de cette barbarie sans nom.

Face à ces actes barbares, prendre des mesures de renforcement du renseignement et de la surveillance est une chose – c'est ce qui se passe pour l'essentiel depuis les évènements de janvier – mais mettre un coup d'arrêt à l'ingéniosité morbide des terroristes en est une autre. Les lois sur la sécurité ont surtout créé des amalgames entre terroristes et voisins de paliers, entre terroristes et musulmans, entre terroristes et petits malfrats de quartier. Des amalgames qui attisent les haines et les rancœurs au sein d’une société déjà profondément fracturée.

En finir avec la rhétorique guerrière qui conduit au chaos

« La France est en guerre » peut-on entendre un peu partout dans les médias. Cette affirmation est une aberration. La guerre implique un ennemi identifié qu’il convient d’anéantir ou, à défaut, de faire plier. Pour les autorités exécutives françaises, l’ennemi est tout désigné : DAESH et ses thèses. Des thèses qu’une partie de notre jeunesse épouse. C’est donc aussi contre une fraction de la jeunesse française qu’il faudrait entrer en guerre ? Car on ne doit pas s’y tromper : l’attentat de Charlie Hebdo a été perpétué par des Français qui ont assassiné d’autres Français. Les attentats sur le sol français sont, au moins en partie, le fait de jeunes gens que nous avons côtoyés de l’école primaire aux bancs de la fac. Si nous sommes en guerre, alors il s’agit d’une guerre civile !

Le socialisme de la misère

Le terrorisme fermente sur le terreau des contradictions de la société française. Les Français n’ont jamais été autant précarisés : chômage de masse, souffrance au travail, flexibilité, baisse du pouvoir d’achat etc. Comment s’étonner dès lors que les jeunes des quartiers populaires, touchés par un chômage de l’ordre de 50 %, soient sensibles aux discours radicaux de ceux qui promettent une vie meilleure ? Comment s’étonner que des jeunes que l’on somme de trouver un travail, sans pouvoir leur en procurer effectivement, résolvent leurs contradictions dans la plus effroyable des violences ?

À ces incohérences économiques s’ajoutent celles diplomatiques d’une « real-politique » et d’une vision géopolitique à la petite semaine.

Prospective et planification

Sous les mandats respectifs de Nicolas Sarkozy et François Hollande, la France a distribué des armes aux rebelles libyens, bombardé le régime libyen, effectué une intervention au Mali puis en Centre-Afrique. S’ajoute à cela notre proposition de bombarder Bachar Al-Assad, de distribuer des armes à ses opposants et d’utiliser Al-Nosra (branche d’Al-Qaїda) contre l’État Islamique. Bref, nous faisons et défaisons les rapports de force au gré de nos intérêts en bombardant et réarmant les uns et les autres. L’inconsistance de notre politique internationale donne chaque jour à des millions de personnes à travers le monde des motifs supplémentaires de passer à l'acte.

Enfin, les investissements du Qatar et de l’Arabie Saoudite, considérées comme des nations terroristes par les services de renseignement américains sont encouragés dans l’Hexagone. Nous fermons les yeux sur leur pratique du financement de l’islam radical, trop heureux que nous sommes de voir jouer le PSG ou de vendre quelques avions. Est-ce responsable de condamner le fanatisme des terroristes islamiques mais de s’incliner devant les idéologues de cet islam radical ?

Chaque citoyen doit avoir conscience que l’on ne peut espérer se préserver du terrorisme en mettant des policiers et des militaires devant chaque école, chaque musée, chaque hôpital ou chaque café. Seule une réflexion rationnelle, approfondie et collective peut offrir une perspective adaptée. Seule une planification économique propre à résoudre la misère sociale et une vision prospective internationale fournissant une ligne directrice pluriannuelle claire peut aider à éradiquer le terreau sur lequel prospère le terrorisme.

Le Conseil d'Administration

#Communiqué #CharlieHebdo #Terrorisme #Daesh #Sarkozy #Hollande #AlNosra #AlQaїda #ÉtatIslamique #Qatar #ArabieSaoudite

5 vues
Nouvelle Planification Républicaine

Soutenez l'association !

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube