INTÉRÊT DE LA PLANIFICATION
DANS NOS SOCIÉTÉS CONTEMPORAINES

La planification vise à faire en sorte que l’intérêt général soit privilégié. Elle oriente l’effort productif vers des buts communs : augmenter la richesse de la nation, accroître le niveau de vie matériel de la population et  garantir la qualité environnementale de son cadre de vie. À la désorganisation et à l’incohérence caractéristique des économies de marché, la planification y substitue l’unité. Pour citer Molotov, « Travailler avec un plan c’est savoir ce que l’on doit faire et dans quel but ».

1
Réaliser l’intérêt général

Les fluctuations et les crises économiques ont toujours pour origine un partage profondément inégal de la richesse produite. Certains ont trop d’argent pour qu’il le dépense intégralement, d’autres peuvent à peine faire face à leurs besoins élémentaires. Il en résulte une sous-consommation. La planification, en imposant un partage équitable des richesses produites, permet d’éviter ces crises économiques récurrentes. En régulant les prix, elle permet d’en sortir en augmentant le pouvoir d’achat.

3
Prévenir et sortir des crises économiques
en partageant les richesses

Le Plan est, selon l’expression du célèbre économiste Pierre Massé, un « réducteur d’incertitude ». La planification en fixant des objectifs clairs et en déterminant les moyens pour les atteindre réduit considérablement l’incertitude dans l’économie. En proposant un plan d’action cohérent, elle évite de « naviguer à vue » au gré des bourrasques qui ont été considérablement accentuées ces dernières décennies par le processus de mondialisation et de financiarisation. Pourquoi alors se priver d’un système de planification qui en fournissant une norme – en proposant une vision de l’avenir – réduirait les doutes sur l’évolution de l’économie et favoriserait l’investissement ainsi que la création d’emploi ?

2
Réduire l’incertitude

L’instabilité perpétuelle des marchés a pour origine le comportement et les croyances des individus. En finance, bien sûr, les comportements mimétiques d’achats effrénés de titres succèdent aux comportements de ventes tout aussi exaltés. Ces variations incessantes et excessives des cours ont une incidence sur la logique d’investissement des entreprises qui hésitent à se lancer dans des projets dont la rentabilité ne serait pas immédiate. En fixant des bornes dans les sphères financières et réelles, la planification est facteur de stabilité et de croissance. La planification en imposant des rigidités limite les mouvements erratiques de prix et de l’ensemble des variables économiques.

4
Lutter contre l’instabilité  chronique
des marchés
Nouvelle Planification Républicaine

Soutenez l'association !

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube